La collection

La collection permanente du Museo di Roma à Trastevere présente les aspects saillants de la vie populaire romaine de la fin du XVIIIe siècle à la seconde moitié du XXe siècle, filtrée par les goûts et les croyances des artistes et des folkloristes qui l'ont représentée.

La collection comprend notamment un ensemble de peintures, de gravures, de dessins et d'aquarelles, dont la célèbre série Roma pittoresca d'Ettore Roesler Franz, exposée par rotation pour des raisons de conservation. Afin de permettre aux visiteurs de voir toutes les aquarelles qui composent l'ensemble de la série, une station multimédia (écran tactile) a été créée avec les 119 aquarelles, y compris les fiches explicatives et les approfondissements thématiques correspondants.

Salomon Corrodi, Roma da Monte Mario, 1880
Salomon Corrodi, Roma da Monte Mario, 1880

Une représentation de la nativité dans un cadre romain du XIXe siècle, six représentations réalistes de l'environnement, mieux connues sous le nom de scènes romaines, qui reproduisent en grandeur nature des aspects de la vie populaire romaine au XIXe siècle. Les sujets les plus représentés sont les métiers, les fêtes profanes et religieuses (comme le carnaval, les illuminations et Noël), le saltarello et les vêtements traditionnels.

La collection du musée comprend les documents ayant appartenu au poète Trilussa (Rome 1871 - 1950), notamment les archives photographiques et les archives papier, données après sa mort à la ville de Rome et partiellement exposées dans l'installation vidéo intitulée "La chambre de Trilussa".

Les photographies d'auteurs contemporains, Mario Carbone (1924) et Emilio Gentilini (1940), font partie intégrante de la collection et constituent un précieux témoignage des transformations et de la persistance urbaine, sociale et culturelle de Rome, des années 1950 aux années 1990. Les tirages originaux sont exposés de manière cyclique, pour des raisons de conservation, dans les salles du musée.

Parmi les vues de Rome et de la Campagne romaine, on trouve une Veduta notturna di Roma d'Amedeo Simonetti (1874-1922), Roma da Monte Mario de Salomon Corrodi (1810-1892), la Piazza Colonna di notte de Pasquale Ruggero (1851-1915) et quelques petites vues de Diego Angeli (1869-1937). Parmi les tableaux consacrés aux métiers, sont exposés el Caldarrostaio a via Sistina d'Arnoldo Corrodi (1846-1874), le Scrivano pubblico de Francesco Coleman (1851-1918) et, parmi ceux représentant la religiosité, La benedizione dei cavalli a S. Antonio all'Esquilino (1855), Abside di San Giovanni in Laterano de Guillaume Frédéric Romny (1786-1854). Est également exposée une sculpture en terre cuite d'Achille Pinelli (Rome 1809-1841), Barbaro, barbaresco e maschere, réalisée en 1833, qui représente une scène du carnaval romain.

Le musée procède périodiquement à une rotation des œuvres pour des raisons de conservation et pour permettre aux visiteurs d'en admirer le plus grand nombre possible.